Bandeau LÉA-CFI

Nos atouts, les plateaux techniques

Réussite, excellence, expertise, LÉA-CFI peut en effet compter sur des plateformes pédagogiques exceptionnelles, d’outils particulièrement performants et de campus ouverts sur la nature. Elle s’investit également dans des activités de recherche appliquée.

Campus d'Aubergenville

Entièrement rénové, le campus situé à Aubergenville s’étend sur 36 000 m².

  • 13 500 m² dédiés à la formation, 
  • Plus de 6 000 m² réservés aux ateliers,
  • Un bâtiment passif HQE, doté de panneaux solaires et d’une éolienne à usage pédagogique,
  • 11 kilomètres de réseau fibre optique aérien et souterrain,
  • 10 ateliers qui permettent de travailler en situation réelle et qui regroupent les matériels nouvelle génération mais également les techniques anciennes, 
  • un laboratoire béton, 
  • une plateforme pratique en ferroviaire (passage à niveau, un aiguillage, 10 m linéaire de voie ferroviaire),
  • une pelle rail-route, une nacelle rail,
  • une plateforme didactique accès sur 4 modules (fibre optique, 
  • une plateforme RDM (Résistance Des Matériaux).

 

 

copyrightAurélia Blanc

Campus de Gennevilliers

Ascenseurs : 

  • 4 pylônes des 4 majors de l’ascenseur : Koné, Otis, Schindler, Thyssen,
  • 3 pylônes génériques à base SODIMAS : 2 vitesses, VF, VF avec gearless,
  • 1 pylône hydraulique,
  • 1 atelier Treuils et Portes en mode « statique » pour se familiariser avec les réglages,
  • 1 atelier Maquettes de différentes marques pour l’apprentissage des techniques de dépannage : Autinor, Koné, Mac Puarsa, MEA, Otis, Thyssen,
  • 1 atelier Electrotechnique,
  • 1 atelier Mécanique-Soudure,
  • 1 salle d'automatisme.

Menuiserie :  

  • 1 atelier d’usinage avec 53 machines conventionnelles et numériques,
  • 3 ateliers de montage de 24 établis chacun,
  • 1 atelier de 12 cellules de pose reproduisant les conditions réelles de chantier et 9 baies,
  • Des caisses d’outillage et du matériel électroportatif à disposition des apprentis pour leur formation,
  • Un gymnase partagé avec l’Université de Cergy-Pontoise.

 

 

copyrightCharlotte GONZALEZ                 

Campus de Jouy-en-Josas

Au cœur d’un parc paysager de 120 hectares, situé aux portes de Paris, le campus de LÉA-CFI | Jouy-en-Josas dispose de :

  • Un parc paysager de 120 hectares aux portes de Paris (milieux forestiers, aquatiques, clairières, etc.),
  • Structures permettant la construction paysagère,
  • 5 hectares de terrains d’évolution d’engins de chantiers de travaux publics,
  • Un atelier de maintenance des engins de travaux publics et de parcs et jardins,
  • Un laboratoire d'analyse et de traitement de l'eau,
  • Une médiathèque, des salles informatiques,
  • Des infrastructures sportives partagées avec le Groupe HEC (tennis, rugby, golf, football, etc.),
  • Une salle de 8 simulateurs de conduite d'engins de travaux publics.

 

 

copyrightAurélia Blanc

Campus d'Orly

Véhicules particuliers : 

  • 1 000 m2 de Surface atelier
  • 40 Véhicules pédagogique
  • 4 Véhicules électrique/hybride
  • 11 Ponts élévateur
  • 3 Bancs de géométrie 
  • 2 Stations de compression amortisseurs
  • 2 Machines pour pneumatiques
  • 2 Equilibreuses pneumatiques
  • 4 Outils informatique pour diagnostique
  • 1 Station maintenance climatisation
  • 1 Analyseur de gaz

Véhicules de transport routier : 

  • 1 500 m2 de Surface atelier
  • 15 Tracteurs
  • 5 Véhicules utilitaire
  • 8 Colonnes élévatrices
  • 1 Banc de géométrie 
  • 8 Bancs moteurs tournant
  • 1 Machine pour pneumatiques
  • 1 Equilibreuse pneumatiques
  • 4 Outils informatique pour diagnostique
  • 1 Station maintenance climatisation
  • 1 Analyseur de gaz

Électrotechnique : 

  • 250 m2
  • 4 ateliers
  • 24 platines de câblage
  • 12 maquettes de programmation
  • 12 installations en automatisme industriel

Cuisine professionnelle : 

  • 150 m2
  • 2 ateliers
  • plus de 200 appareils : fours professionnels toutes technologies, pianos de cuisson, tunnels de lavage, matériel de buanderie, d'aspiration

Soudure : 

  • 100 m2
  • 12 cabines et postes de brasure
  • soudure à l'arc
  • MIG

Froid : 

  • 400 m2
  • 5 ateliers
  • 20 chambres froides
  • 12 centrales frigorifiques industrielles, dont 2 au CO2
  • 30 groupes frigorifiques toutes technologies
  • 1 centrale de traitement de l'air
  • 10 maquettes pédagogiques de préparation à l'attestation d'aptitude

 

 

copyrightAurélia Blanc

Campus de Paris Gambetta

2 500 m² de plateaux techniques rénovés viennent d’être ouverts sur le LÉA-CFI | Campus de Paris. 
La nouvelle plateforme technique de ce site est spacieuse et particulièrement  bien adaptée pour former à tous les métiers qu’elle englobe. 
870 m² abritent  6 ateliers dédiés à la production thermique (chaudières individuelles sous toutes ses formes, chaudières collectives et une production vapeur) ainsi que des plateformes hydrauliques (réseaux hydrauliques et traitement des eaux).

Une plateforme unique à Paris

Près de 1 650 m² accueillent 7 salles-ateliers dédiées à l’électrotechnique (applications domotiques et industrielles) et 7 ateliers dédiés aux métiers de la climatisation, de l’optimisation énergétique, de l’audit énergétique (VMC) (traitement de l’air, Ventilation Mécanique Contrôlée simple et double flux, la production frigorifique et thermique, l’automatisme, la domotique et la régulation).

Une terrasse pédagogique de plus de 460 m² est réservée aux installations énergies renouvelables, Pompes à Chaleurs, solaire thermique et photovoltaïque ainsi que l’éolien complète l’ensemble.

C’est plus de 6,7 M€ qui ont été investis en achats et transferts d’équipements techniques, informatiques, pédagogiques et mobiliers. L’ensemble a été  financé par la CCI Paris Ile-de-France et la Région.

Une plateforme conçue par les pédagogues de l’école

Les installations ont été complètement pensées par les équipes pédagogiques qui ont rédigé l’ensemble du cahier des charges pour qu’elles soient parfaitement adaptées à leur pédagogie et à la réalité de l’entreprise.

Résultat : plus de décalage entre le matériel étudié à l’école et celui sur lequel les jeunes interviennent en entreprise ou chez les clients. De ce fait les « bons » gestes sont rapidement acquis, les spécificités des machines intégrées relativement tôt dans la formation. Toute cette démarche fait d’eux des apprentis et des techniciens rapidement et totalement opérationnels. Un avantage de poids tant pour les jeunes en formation que pour les entreprises d’accueil. Idem pour les diplômés  qui entrent sur le marché de l’emploi !

Une plateforme qui « colle » à la réalité de l’entreprise

Si ce nouveau plateau technique est un gage de qualité indéniable pour les jeunes en formation, il l’est tout autant pour les stagiaires de la formation continue désirant se perfectionner et acquérir de nouvelles compétences. Parce qu’ils y retrouvent les systèmes et les équipements sur lesquels ils interviennent quotidiennement en entreprise.

 

 

 

 

copyrightAurélia Blanc